Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 14:36

Hey franchement, vos petits mots m'ont fait tout chaud dans le dedans de moi même.

 

Vous inquiétez pas, ça va hein ! Bon comme je l'ai dis, j'ai un peu de mal avec celles qui tombent enceintes, surtout que j'ai un groove qui sent le pâté, tout le monde tombe enceinte, tiens j'ai encore appris une grossesse hier.

 

Je te passe celle qui m'a le plus donné envie de la fixer des yeux sans bouger tout en serrant le poing, puis de la décalquer contre la paroi de douche : celle qui arrête la pilule juste pour donner à son corps le temps d'être hormones-free, qui a le projet de tomber enceinte dans 3 mois, qui a UN SEUL rapport non protégé CINQ fucking days avant son ovulation (cinq putain)...et qui tombe en cloque. Et qui râle car niveau calendrier ç'aurait été mieux dans 3 mois là tout de suite ça l'arrange moyen. RAAAAAAAH

 

Je te rassure je suis pas à 100% une vieille carne, bien sûr que chacun sa croix chacun ses emmerdes, bien sûr que tant mieux pour elles je vais pas leur faire un truc horrible genre mettre du poivre dans leur slip....mais bordel ça pique un peu.

 

Je suis pas au fond du trou, je suis tristoune par moments mais c'est pas non plus le blues qui te cloue sur place. Et puis j'ai la Ventouse, ma foi les mouflets ont le don de te remettre d'aplomb fissa.

 

En plus je suis du genre positif, ça va quoi on peut pas dire que j'ai galéré à mort pour mes deux grossesses, le clomid est assez efficace chez moi, donc bon, j'ai tendance à me dire que c'est vraiment qu'une question de temps.

 

attente.jpgC'est un peu ça dans ma tête, sauf que je parle à mon utérus (oui tu comprendras que j'ai pas de bite) 

 

 

 

Je te raconterai la fausse couche.

 

Déjà car j'ai un sens de la pudeur relaitvement restreint (je t'ai quand même parlé du cordon qui pendouille de la fouf' une fois la Ventouse née), ensuite car je sais pas, si quelqu'un passe par là, ça peut aider/dé-tabooiser de savoir comment ça se passe. Oui, même toi qui tape "j'ai fais caca dans ma culotte", ça peut te concerner ! Enfin quand tu arrêteras de te chier dessus, rapport au fait que c'est duraille de choper un mec/une meuf avec de la merde dans le calfouet. Mais bon tu fais comme tu le sens.

 

Ma Ventouse.

 

Ma ventouse a 2 ans depuis début juillet. Comme toute mère qui se respecte, je vais te parler de ses exploits :

 

- Elle fait pipi dans le pot, plutôt pas trop mal. Bon elle est pas "propre" (dieu que ce mot est laideux dans cette circonstance nan ?), mais c'est en bonne voie.

- Elle sait compter jusqu'à 7, en omettant à chaque fois un chiffre, souvent le 2 d'ailleurs. Oui ça sert à rien, ça vient de son père c'est un scientifique que veux-tu.

- Elle veut quasi pas manger de légumes. Comment la blâmer ? Ah par contre les pâtes et les papates ça descend sans discuter bien sûr.

- Elle a découvert la mer, elle en a voulu au sable qui salit les orteils ce salaud.

- Le terribeul tou est plutôt timide, comment on lui met sa raclée trop fastoche (au terribeule tou pas à ma Ventouse soit pô con) (tu verras qu'une fois ce billet publié elle nous fera la misère)

 

C'est une gamine hyper agréable, les 2 moments pénibles sont la voiture encore et toujours, on est blasé, et les repas. Sérieux à la maison on en chie elle accepte de manger peu de choses. Mais je refuse d'en faire un moment de conflit alors je laisse couler. Chez la nounou elle mange bien la fourbe.

 

J'ai quand même un annonce, et pas une annonce de tarlouze les meufs :

 

LA VENTOUSE FAIT SES NUITS.

 

Oh oui.

 

Oh oui.

 

Oh oui.

 

On a eu chaud au miches, ça s'est fait en deux étapes.

 

Truc de dingue : elle s'est mise à les faire du jour au lendemain, quand je suis tombée enceinte. Mais vraiment hein, pouf une nuit c'était bon. Couchée à 21h, dodo jusqu'au lendemain. Niquel.

 

C'est fou comme c'est reposant hein ?

 

Et puis du jour au lendemain, elle a cessé...quand j'ai fait la fausse couche. Curieux n'est-il pas ?

 

Depuis 15 jours/3 semaines, c'est bon à nouveau. C'est pas 100% des nuits ne soyons pas foufous, mais allez, on a 5 nuits sur 7 peinards, et sinon c'est un seul réveil.

 

Elle est pas belle la nuit ?

 

(Oui ya pas de conclusion) 

 

Repost 0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 22:33

Je sais Josy, ça fait quoi, 6 ans qu'on s'est pas vues ?

 

Je vais pas te promettre la lune, là je te ponds un truc car yen a 2-3 qui me HARCELENT (oui mesdames c'est du harcèlement, parfaitement) pour que j'écrive, ce qui, je vais pas te mentir (pas à toi on a quand même passé des nuits blanches ensemble), me fait rougir de l'ego.

 

Je vais pas t'emmener à Kaboul et te faire tout un foinfoin : ces derniers temps il y a eu des jours fort sympatiques du bulbe, et d'autres nettement moins.

 

Je t'avais même écrit un billet mi juillet, qui était tout prêt tout cuit avec du papier alu dessus. Yavait plus quà le publier.

 

En mai, j'ai vu la deuxième barre s'afficher.

 

En juin, j'ai eu mal aux seins. J'ai vomis aussi.

 

En juillet...j'ai perdu du sang.

 

C'est ainsi donc que, le jour où je devais passer la première écho, je me suis retrouvée au bloc. A tout pile 11 semaines d'aménorrhée. Des fois la vie c'est une garce, hein ?

 

C'est con là je vois rien d'autres à te raconter, si tu veux c'est actuellement ZE évènement majeur qui me soit arrivé.

 

Ce que je peux te dire quand même, c'est que je vais pas trop mal, ma foi maintenant l'idée a fait son chemin. Y'aura pas de bébé en février, la ferme shut up ta gueule, alors passe à autre chose putain.

 

Je vais donc reprendre rendez-vous chez le gyneco fin septembre pour qu'on remette ça. Hmm à moi le duphaston, l'attente, le clomid, l'attente, l'écho de contrôle, les galipettes, et pour changer...l'attente.

 

Comme il se doit je HAIS ces pétasses qui tombent enceintes...c'est bien il y en a 5 dans mon entourage, elle accouchent toutes en janvier ou février. Pétasses je te dis.

 

En attendant, gros big up pour mon amie à moi, elle, qui a poussé fort et qui a eu il y a quelques jours un sublime petit garçon, tant attendu le bougre (tous les mêmes hein).

 

Je sais pas ce qu'on fout on n'arrive décidemment pas à rester enceinte en même temps.. et me voilà donc à vivre ce qu'elle a traversé. Mais, et c'est ça qui embellit tout ce bordel, elle tient enfin au creux de ses bras ce que j'ai depuis plus de 2 ans.

 

Putain je ne suis que niaiserie. Mais pour une fois tu me pardonneras hein.

 

 

 

 

 

Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 15:15

Hello Colette.

 

Le titre, c'est pour changer des gens qui arrivent chez moi quotidiennement après avoir cherché "elle écarte les cuisses chez le gyneco."

 

Bon je vais pas m'excuser à chaque fois d'écrire si peu, mais sache que je culpabilise (si si), et que même des fois j'y pense tout en apérotant. 

 

S'excuser trop, ça risque d'être redondant, alors à la place je vais faire un kamoulox, comme ça à l'avenir tu sauras que kamoulox = excuses plates et sincères.

 

Ainsi donc, Je prends la sorbetière et je la redoncule de trois cases dans l'arpège du céleri facétieux.

 

Me voici arrivée chez le gyneco dans sa moche clinique. Je vois les gens attendre et j'ai un peu le stress qui monte. J'ai la trouille de savoir sur qui je vais tomber, et sur ce qu'il va accepter ou refuser de faire.

 

Et puis je vois une dame. Une quarantaine d'année, qui est toute pleine d'angoisse, ça crève les yeux. Elle est avec son fils d'environ 10 ans, qui est un peu agité aussi. Pour qu'il lui foute la paix, elle lui file deux fois en 10 minutes une pièce qu'il ira joyeusement remettre au distributeur. Je fais une fixette sur cette dame. Je pense qu'elle a un cancer. Tu vois Colette, dans mon taf je vois souvent des gens malades, et au bout d'un moment tu finis par repérer des indices. Je sais pas exactement ce qui se tramait pour elle dans son rendez-vous, mais j'espère qu'elle a pas eu une nouvelle toute moisie du fion. Et qu'en sortant, elle a pu se zénifier. 

 

Cette dame a eu le franc mérite de me faire relativiser et de me sortir les doigts de mon nombril. Avec Diego on a un enfant, on va tous bien, alors le reste, c'est pas si so fucking big you know.

 

Biiiih, c'est mon tour. Je rentre dans le cabinet. Un bureau en contreplaqué. Par d'ordi. Bon point ça. Les docs ont une facheuse tendance à regarder leur écran et à oublier qu'il y a une personne avec une fouf qui attend qu'on la regarde droit dans les yeux.

 

Dr Bouchonnois me pose des questions sur mon passé médical, antécédents y tutti quanti. Je trouve ses questions hyper précises. Là, je comprends que le mec, il fait pas trop les choses à moitié, il doit être un peu carré. Genre le gars quand il fait une révision utérine, il peut y passer l'après-midi, et il te passe le papier de verre au final pour bien tout décaper quoi.

 

On rentre dans le vif du sujet.

 

"- Alors, qu'est-ce qui vous amène ?

- Nous avons eu notre fille suite à une stimulation ovarienne, et là, on essaie d'avoir un autre enfant.

- Depuis quand vous essayez ?

- Septembre"

 

OUI Colette, oui. C'est un fielleux mensonge. En vrai on essaie depuis décembre. Mais bon je suis pas la dernière des couillonnes, je sais bien que le temps d'essai pèse dans la balance. La vie est une jungle.

 

"- Septembre. Ça fait 6 mois, donc. C'est très peu, 6 mois". Me dit-il.

 

Là, je m'auto congratule d'avoir menti. Vive moi.

 

Il me demande de lui raconter ce qui s'est passé. Je lui explique. On a penché dans le drôle. EN fait à chaque fois que je lui faisais part de choses mises en place par mon premier gyneco, Dr Bright, il hallucinait purement et simplement. Je t'avoue, c'était très bon à vivre. Il ne l'a pas dit, mais c'était inscrit en lettres de feu dans son esprit "MON DIEU MAIS C'EST QUOI CE GUIGNOL."

 

Ça donnait à peu près ça 

 

"- Je suis allée le voir avec mes courbes montrant aucune ovulation, il m'a prescrit duphaston et clomid.

- Et il disait quoi le bilan sanguin, vous êtes revenue avec ? J'aimerais le voir.

- ... Quel bilan ?

- Et bien, le bilan qu'il a fait avant de choisir le traitement !

- Je n'ai eu aucun bilan.

- AUCUN ??????

- Euh...non.

- Et vous aviez des échos régulières, une surveillance ?

- Non.

- NON ???????

- Non.

- Bon, continuez.

- Au 3e cycle de traitement, clomid n'a pas fonctionné, je n'avais pas d'ovulation, donc j'ai eu ovitrelle et là je suis tombée enceinte.

- Avec Puregon aussi je suppose.

- Non non, juste ovitrelle.

- Mais avant, vous avez pris quoi ?

- Clomid.

- Rien d'autre ? C'est pas normal.

- En fait il m'a prolongé le clomid, je l'ai pris 10 jours, puis j'ai enchainé avec ovitrelle.

- Non non non non non non. Clomid pendant 10 jours ???? Mais c'est 5 au maxi, ahlalalalalalalalaaaaaa.

- ...

- Il avait fait la demande d'entente préalable à la sécu ?

- Non.

- Hmmmfffff"

 

Au fil du temps je le voyais se liquéfier, vraiment. Il brulait d'envie de se délester d'une insulte, mais il n'a pas osé le mignonnet. huhu.

 

Il a posé son crayon, s'est mis en appui sur ses avant bras genre "Françaises, Français", et m'a dit gravement :

- Moi je ne fonctionne pas comme ça. Avant de proposer un traitement, je fais un diagnostic. A première vue, je dirais que vous avez des ovaires polykystiques. Je suppose que ça, votre ancien gyneco vous en avait parlé ?

- Euh...non. (je me rappelle que ça m'avait étonnée car je lisais que les nanas sous clomid étaient souvent dans ce cas. Mais non non, il a bien dit que mes ovaires étaient niquels).

- Rolala, mais pourtant vous en présentez tous les signes ! Bon, on va donc tout reprendre, vous allez faire un bilan sanguin à J3, je vais déclencher votre cycle via duphaston, vous me faire une écho perlvienne folliculaire, pas d'hystérographie car ayant eu un enfant on peut partir du principe que vos trompes vont bien...et monsieur va devoir faire un spermogramme. Ce n'est pas très agréable, mais il faut en passer par là.

- Glips...heu...mais pourquoi vu que je suis tombée enceinte via la stimulation ovarienne ?

- 40 % de l'infertilité vient de la femme, 40 % de l'homme et 20 % des deux. Je préfère tout balayer dès le début comme ça, on est sûr de ne pas se tromper et de ne rien oublier"

 

Tu remarqueras qu'il a bien noté le caractère désagréable du spermogramme, mais point de l'écho hein. On est pourvu de couilles ou on ne l'est pas.

 

Je suis rentrée, et je sais pas pourquoi, je sentais bien que le mot "spermogramme" n'allait pas être accueilli tel le cornichon polonais dans le sandwich du mardi soir.

 

Il n'y avait pas 15000 façons d'annoncer la chose, et puis en même temps ça va quoi, je lui anonçais pas non plus une grave maladie, que je le quittais, ou que j'avais une maladie vénerienne merde. Ben le Diego il s'est refermé sur lui même mais alors total. C'est simple même François Fillon ressemblait à Jojo l'asticot de la joie à côté.

 

Et depuis il beug. Donc tu l'auras compris, il refuse de le faire, mais alors de façon nette et sans appel. Il est un peu du genre bourricot aussi. Monsieur estime que le blème vient de toute évidence de moi, donc faut rien lui demander, sauf si ça ne remarche pas. Bien évidemment, ça sera à moi d'assumer son refus, et de le dire au gyneco hein.

 

Tu l'auras deviné, il y a un léger froid à la maison depuis ce jour. Mais l'homme ne plie pas, il ne s'astiquera pas la tige alors que c'est pas sûr que ça soit si utile que ça. Le fait que moi je doive écarter le cuissot devant un parfait étranger pour me faire enfoncer un truc, ben tu vois pour lui c'est tellement banalisé qu'une femme doive subir ça dans sa vie de femme que ça ne le touche même pas.

 

Je boude, je suis colère mais grave.

 

 

 rickkosick.gif

 

 

Repost 0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 15:15

Salut à toi, ô toi.

 

Tu vois, je t'avais prévenue hein, que niveau rythmique ça allait pas être fun fun.

 

Mais c'est bon je suis là maintenant, alors tu peux cesser dans me héler dans le lointain.

 

Va falloir que je raconte absolutelly nos mésaventures avec les vendeurs de fenêtres, mais t'inquiète je garde ça au frais. Nan là je vais te causer mieux, je vais te causer gynecologie. Je sais d'avance que tu as hâte et que tu trépignes ta race.

 

Je vais pas y aller par quatre trompes d'ovaires : avec Diego on a décidé de remettre ça. Oui oui, d'avoir un autre enfant. On a de toutes façons fait le deuil de nos nuits sans réveil. Je savais pas si j'allais t'en parler, j'ai voulu me la jouer femme discrète toute en retenue, mais tu penses bien que le naturel a repris le dessus je n'ai aucune pudeur. A toi on la fait pas hein ? T'es une vieille de la vieille nan ? Roulure va.

 

Par contre t'attends pas à le savoir dans la seconde quand je serai encloquée hein, te vexes pas mais je le dirai sans doute pas tout de suite. 

 

Si tu te souviens bien (et je suis sûre que oui car je sais que tu relis tous mes billets dès que tu as une minute à toi, même si ça implique de laisser ton enfant choir dans sa couche), pour ma Ventouse, nous fûmes aidés. Par le Dr Bright.

 

Petit flache - bacque, juillet 2010 :

 

Le Dr Bright a l'ordonnance facile. Au 1er rendez-vous, je lui ai juste montré mes courbes de tempiote, une écho rapide, et je suis ressortie avec des médocs, assortie de cette phrase gravée en moi "normalement dans les 3 mois vous êtes enceinte."

 

Je voyais moi, sur les forums, que les nanas avec le même traitement, elles étaient vachement plus surveillées. Qu'elles avaient eu au moins un bilan sanguin. Mais moi, nada. Je trouvais ça pas très sérieux, mais en même temps moi je voulais tomber enceinte, donc je t'avoue j'ai pas cherché plus loin, j'avais un traitement pour ça, BASTA.

 

Sauf qu'ensuite pendant ma grossesse, Dr Bright a été le Bruce Willis de la connerie, c'est une enflure. Je ne veux plus jamais voir sa tronche, ni contribuer à la construction de son hammam perso (il a une tête à s'hammamer).

 

En plus on a déménagé. La question ne se posait plus. Je prends rendez-vous avec un gyneco de mon coin. Oui tu noteras j'ai pas tellement attendu, car bon, mes dernières règles datent de novembre, si j'attends de tomber enceinte seule hein, autant attendre aussi que ma maison se nettoie seule, j'ai à peu près les mêmes chances.

 

Le rendez-vous était mardi soir. J'y suis allée à la Ian, Diego gardant notre chère première née. Ce fut pour moi l'occasion de visiter la maternité (clinique privée) la plus proche de chez nous.

 

Première impression : un hall classique de clinique. Un grand bureau clinquant pour l'acceuil. Avec personne derrière pour te renseigner. Un hall d'entrée classique quoi.

 

J'ai pas trouvé tout de suite tout de suite où c'était les consults. Mais j'ai vaincu. C'est au 3e. Je monte dans l'ascenseur. Grâce aux petites étiquettes, je remarque que la maternité est au premier étage, mais les salles de naissance au 3e. Heu...à mon avis ça doit vouloir dire que tu fais pas le Travail en chambre, mais plutôt là-haut. Je ne sais quoi en penser. Pour la Ventouse j'ai fait le Travail dans ma chambre et j'ai trouvé ça bien.

 

"Ding !" Fit l'ascenseur. J'arrive au 3e. C'est désert. C'est blanc. C'est biscornu. Les murs sont blancs, mais les portes et les encadrements de porte sont en bleu sécu. Tu sais, le bleu marine pas cher là. A la sécu ça fait sécu, mais dans une clinique...ça fait poissonnerie.

 

Pas de fenêtres dans le couloir, juste ce blanc très très blanc, et ce bleu très très marine. J'ai froid. Je veux rentrer. Né peur. "JE NE SUIS PAS UN MEROU ". Ni une morue, merci. ai-je envie de hurler à la face triste des membres du personnel soignant vêtus de leur tablier blouse.

 

Je m'annonce à l'acceuil, on me donne un dossier jaune à remplir (c'est moi où c'est TOUJOURS jaune ?), et j'attends. J'ai un scoop figure toi : il y a un numéro de psychologies magazine où Sophie Marceau est carrément hideuse dessus. Bon pas hideuse genre Donatella Versace, mais bon, hideuse genre coiffure foirée, pose foirée, tout foiré. Bouh pas beau !

 

1037230-sophie-marceau-en-couverture-de-620x0-1.jpg

On voit que son pif, ses oreilles, et sa touffe capillaire. Subtilement, tu en viens à penser qu'elle a aussi des grands pieds cagneux. Biiih.


J'attends pas loin d'une heure, et j'en ai ras le cul. Je ne sais pas à quoi ressemble mon gynec' (à ne pas confondre avec genyc'), mais je sais que je ne veux pas de lui là, qui consulte aussi. Il est énorme et gras, il respire fort, il a les joues rouges, on dirait un gros porc. Dans une poissonnerie ça fait tâche. C'est totalement un jugement basé sur le physique mais oui, le mec qui transpire rien qu'à tourner les pages de ton dossier et qui va venir te faire la leçon sur les kilos pris, FUCK. Et ne me parle même pas de toucher vaginal. Il me fout la gerbaille. 

 

02285850-photo-vider-un-poisson-etape-2.jpg

Dans l'urgence, le gynécoloque est contraint de pratiquer une césarienne à mains nues. (ndlb : mais ce poisson ressemble à une bite !)

 

Enfin c'est mon tour. Le gyneco est relativement récent. 40 ans à peine. Il vient de Lyon me dira-t-il, alors je vais l'appeler le Bouchonnois, rapport bien sûr au célèbre restaurant.

 

Je m'assoie, il me demande ce qui m'ammène, et je me lance.

 

C'est ainsi que...eh mais...eh mais ça fait longtemps que t'as pas eu un truc en épisodes non ?

 

Ben tiens, dans ta face, tu reviendras pour la peine.

 

 

 

 

 

Repost 0

Ma Vie...euh Bah C'est Déjà Bien

  • : Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • : Comme on dit, je suis primi. Voilà voilà voilà...
  • Contact

Mon Profil Mais Je Suis Mieux De Face

  • Kisbuel
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39.
J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux.
Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39. J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux. Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.

Ma Page sur Hellocoton

Facebookisons

...ou pas.

J'avais créé une page facebook, mais en fait ça me saoule grave. Du coup je l'ai supprimée, on va pas se rajouter des trucs chiants non plus.