Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 08:47

Mon homme mon Diego a assisté à l'accouchement du début à la fin.

 

Mon beau-père n'a assisté à aucun accouchement de sa femme. Il travaillait pour ses deux premiers enfants, il a tenu a garder les deux grands lors de la naissance du dernier. Ma belle-mère m'a dit que c'était pas grave.

 

Je ne sais pas comment elle a fait.

 

On entend souvent que la société met une grosse pression sur les papas pour qu'ils assistent à l'accouchement. C'est sans doute vrai.

 

La pression, je l'ai mise toute seule. Je n'arrivais (et j'arrive toujours pas !) à concevoir le début du commencement d'un soupçon de l'idée même de la pensée d'accoucher seule, sans mon homme.

 

Je voulais qu'il soit là, à coté. Pas dans le couloir, pas sur le parking, bon pas devant ma fouf' non plus, mais là, à côté. Sa main que je peux serrer, son regard que je peux croiser, sa voix que je connais, ce passé que l'on partage.

 

Dans la vie je suis quelqu'un de compréhensif, je pense être ouverte (d'autant plus pour accoucher huhu), tolérante. Diego m'engueule souvent car je trouve toujours des excuses aux gens pour expliquer leur comportement.

 

Mais pour ça, je n'ai pas réussi.

 

Si DIego avait refusé de m'accompagner lors de l'accouchement, je ne lui aurais jamais pardonné. Ça aurait cassé quelque chose dans notre couple.

 

L'enfant, on le fait à deux. C'est bibi qui le porte, c'est bibi qui accouche, ok c'est dans le contrat, pas le choix. Mais j'estime que la moindre des choses c'est qu'il me soutienne dans ce moment si intense et loin d'être facile qu'est l'accouchement.

 

Je conçois qu'un accouchement, c'est dur aussi pour un homme. Il nous voit avoir mal, il ne sait pas comment nous soulager, comment être utile, comment aider concrètement. Il peut aussi avoir peur du milieu médical.

 

Je ne dis pas qu'accompagner sa femme qui accouche, c'est finger in ze nose. C'est pour le père aussi une épreuve, même si aucun orifice ne se fait défoncer au final.

 

Je suis totalement extrêmiste sur le sujet, mais j'assume. SI la mère a besoin de la présence de son homme, ce dernier doit tout faire pour être là. Au moins essayer, tout donner.

 

On me dit dans l'oreillette que l'homme aussi a ses limites, qu'on doit les respecter. Oui mais et mes limites à moi, celle qui accouche ? J'avais ce besoin viscéral de sa présence. Pas ma mère, pas ma soeur, pas ma SF (putain elle parle trop fort), pas Patrick Sébastien, LUI. Qui va respecter ça ? J'aurais potentiellement dû me passer de lui pour respecter ses craintes, mais et mes craintes à moi, CELLE QUI ACCOUCHE ?

 

Je suis peut-être égocentrique, mais là bordel, c'est bibi qui donne la vie, je pense que demander à être au coeur des attentions c'est pas faire un caprice, c'est juste NORMAL.

 

Oui je le dis, je pense que respecter mes besoins à moi c'est plus important que respecter ceux du papa pendant cet évènement.

 

T'as vu je plaisante pas là.

 

Et pourtant c'est dingue je me reconnais pas à dire ça, c'est pas moi dans les autres aspects de la vie.

 

Mais c'est ce que je pense pour un accouchement.

 

Bien évidemment, pour celles à qui ça va d'accoucher sans leur homme, pas de soucis hein.

 

Mais celles qui doivent affronter ça...je ne sais pas comment elles font. Elles font, elles n'ont pas le choix. Mais ça doit être difficile.

 

Si Diego avait refusé d'être là, j'aurais ressenti ça comme un abandon, ûn lâche abandon. Et je me serais beaucoup questionnée pour la suite : et si le bébé pleure, que je suis à deux tétons du burn out, mais que lui les pleurs c'est pas son truc, ça le stresse, il se sent dépassé ? Je dois donc continuer seule ? Gérer seule ? Etre un parent seule ?

 

Je crois, oui, que je l'aurais jugé sur ses capacités à être un père présent s'il s'était défilé. Alors que bon, c'est à mon avis pas si simple, c'est pas parce qu'on refuse d'être là à l'accouchement qu'on est un mauvais père (quoique pour mon beau-père ça se confirme...intéressant...) ! Mais ça m'aurait questionné...

 

Tu l'auras compris, je suis très chatouilleuse sur le sujet, l'absence du papa est pour moi inconcevable.

 

Et toi, comment ça s'est passé ? T'es aussi tendue du slip que moi là-dessus ?

 

Douce pensée pour Lacrymosa qui a vu son conjoint partir alors qu'elle avait besoin de lui, qu'elle voulait qu'il soit là.

 

J'espère que tu trouveras un accompagnant pour ton deuxième accouchement, que tu seras sereine...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Meylusine 26/06/2012 14:14

Alors, je réagis chronologiquement un poil à la bourre si je puis dire.
J'ai découvert ton blog hier, un peu par hasard, et du coup chuis en train de m'enfiler tous tes articles comme quand je mange de la mousse au chocolat, mais je suis sûre que là au moins j'aurais
pas de crise de foie, c'est cool.
Bon, de bébé, je n'ai point, mais j'espère bien que ça va trop point tarder l'histoire.
Et si je réagis à cet article, c'est que ma moitié est un flippé absolu des accouchements. Ca le panique. Je ne peux même pas regarder un truc sur les maternités sans qu'il devienne tout
tremblant.
Et du coup, quand je me projette dans une éventuelle grossesse, je ne m'imagine pas le forcer à assister à l'accouchement. Honnêtement, ça me fait un peu peur, parce qu'il a un don sans pareil pour
calmer mes douleurs quand je suis malade et en particulier quand j'ai mes migraines de l'apocalypse et du coup, ça me rend un peu triste de me dire que je serais toute seule pour la "délivrance"
proprement dite.
Mais je sais qu'il sera tout près, à attendre. Et que ce n'est pas parce qu'il ne m'aime pas ou qu'il se fiche de cet éventuel futur enfant comme de son premier PC,(Et d'ailleurs, je suis sûre
qu'il en a un souvenir ému de son premier PC), et que cela fera de lui un mauvais papa.
Comment lui imposer un truc qu'il lui colle des sueurs froides? Et mon angoisse à moi, c'est qu'on le culpabilise, qu'on le force à assister à ça, alors que moi, je lui laisse le choix.
'Fin bref, j'ai un l'air un peu con avec mon commentaire à deux balles alors que je ne suis même pas enceinte, et que du coup, je peux pas vraiment savoir je suppose, mais oualà, le billet
m'interpelle.

Kisbuel 26/06/2012 20:07



Bien sûr que t'as droit à un avis ! Et bon, en effet je te trouve grave tolérante ! Mais c'est peut-être aussi car tu le sais déjà, t'es pas devant le fait accompli, tu découvres pas ça au
dernier moment une fois enceinte...du coup ptet t'as eu le temps de te faire à l'idée ?


C'est vrai que je me dis si mon Diego m'avait toujours dit que ça lui foutait les jetons, j'aurais jamais eu d'espoir et je me serais faite une raison...



Steph 11/02/2012 11:02

Exactement :p

Steph 10/02/2012 18:05

Je suis du même avis que toi et je ne peux concevoir un accouchement sans sa présence. Et puis c'est pas parce que c'est la femme qui porte l'enfant et accouche que le père doit être étranger au
processus, pour moi il fait parti du truc, c'est pas la grossesse d'une femme mais du couple ! Bref, il a pas intérêt à se défiler non plus !

Blablabulle 11/02/2012 07:06



Sinon on lui pète sa gueule. MERDE.



lettre résiliation mutuelle 07/02/2012 15:22

Moi je n'aurais pas pu concevoir d'être ailleurs au moment des accouchements de ma femme. C'est un moment tellement fort que le manquer m'aurait été impossible!

pequellette 11/01/2012 10:04

Comme je te comprends! C'était juste inconcevable pour moi d'accoucher seule! J'ai interdit de sortir en soirée avec ses copains un mois avant la dpa (alors que c'est VRAIMENT pas mon genre de
faire ma mégère et lui imposer quoi que ce soit!). Le jour J il était là, il n'a pas servi à grand-chose pendant le travail (il me faisait rire, l'idiot, ça fait encore plus mal!), il râlait parce
que c'était long (pov chou....) mais il s'est occupé du Minus pendant que les sages-femmes réparaient la boucherie là-bas en bas. Et moi j'étais rassurée de savoir que notre fils était avec
lui.
Et comme toi, j'ai été très émue de l'article de Lacrymosa...

Ma Vie...euh Bah C'est Déjà Bien

  • : Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • : Comme on dit, je suis primi. Voilà voilà voilà...
  • Contact

Mon Profil Mais Je Suis Mieux De Face

  • Kisbuel
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39.
J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux.
Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39. J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux. Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.

Ma Page sur Hellocoton

Facebookisons

...ou pas.

J'avais créé une page facebook, mais en fait ça me saoule grave. Du coup je l'ai supprimée, on va pas se rajouter des trucs chiants non plus.