Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 08:41

Nous étions donc dans l'attente, les jours passent et se ressemblent.

 

Je n'attends pas spécialement un test de grossesse positif, enfin si quand même, mais j'y crois sans vouloir y croire pour ne pas être déçue.

 

Toutefois un lundi matin, allez zou je fais un test de grossesse, ceux achetés sur le net pour trois fois rien, que si ça se trouve ce sont des petits Uruguayiens qui les ont faits.

 

En mode head in ze ass, je fais ce que j'ai à faire.

 

Et là...bordel. C'est une légère barre rose ou bien ?

 

Putain et personne pour confirmer, je suis en solo à la maison.  Rah quand même je vois une barre là. Je prends des photos du test. Le truc qu'on fait toutes (nan ?). Alors que j'avoue, la photo du test positif, je l'ai pas encadrée, et je la regarde pas tous les jours quoi. Mais bon ça fige l'instant, l'instant où on SAIT.

 

Bon ben du coup pour l'occaz, je la ressors :

 

P1020736.JPG

                                        Si si ya un léger trait (ça te fait quoi de savoir que j'ai pissé dessus ?)

 

 

Panique à bord.

 

Première pensée : il naîtra en juillet. Ou fin Juin.

Deuxième pensée : putain faut que je fasse une prise de sang avant d'aller au taf. Elle est où l'ordonnance eue il y a trois mois ? ELLE EST OU PUTAIN ?!

Troisième pensée : je sens que c'est une fille.

Quatrième pensée : Juin/juillet ? Trop bien je serai en congé mater pour les beaux jours. A moi les après midi en débardeur sur la terrasse pendant que les collègues se lèveront tôt. Ma Fainéantise a un orgasme.

Cinquième pensée : merde. Jvais être maman. Euh nai peur un peur quand même.

Sixième pensée : jvais avoir un bébéééééé

Septième pensée : putain j'ai un truc vivant dans le bide.

Huitième pensée : pourquoi je le sens pas bouger ?

Neuvième pensée : t'es con ou quoi. (et ne réponds pas "quoi")

Dixième pensée : comment je vais faire si je supporte pas ses pleurs ?

Onzième pensée : jvais avoir un bébéééééé

Douzième pensée : m'en fous jveux un bide énorme jvais bouffer comme une truie.

Treizième pensée : euh si tu passais la quatrième là ? Non car bon t'es sur la nationale et t'es toujours à 60 là...

 

 

Je pars au boulot grave à la bourre. Je m'arrête au labo, il y a déjà 154 personnes qui attendent. Je vais être grave grave à la bourre. Je téléphone et délivre un fielleux mensonge : "j'ai eu du mal à démarrer ma voiture ce matin, j'arrive ! "

 

On sait mentir ou on sait pas, et moi je sais.

 

Je me fais piquouser pour ma plus grande joie, et je vais au boulot.

 

En vrai j'arrive tranquille, mais pour donner des billes, je monte presto les escaliers me menant à mon bureau, et j'arrive toute essouflée. "pfff, pfff, je suis désolée"

 

Je confie la nouvelle à 3 collègues qui étaient au courant de notre projet bébé. C'est pas que j'ai aucune notion du concept de vie privée, mais ces collègues, elles pourraient être ma mère. Et ça faisait des mois qu'elles me "taquinaient" avec des "ah la prochaine à être enceinte, c'est Gabrielle !", si j'étais fatiguée c'était "héhé, tu serais pas enceinte ?"

 

Moi, m'attendant à en baver, à mettre comme ma soeur pas mal de temps, leurs propos me donnaient parfois envie d'aller me petit-suicider. Donc un jour, j'ai réuni mes collègues, je leur ai fait part du projet, des difficultés qui semblaient s'annoncer, et je leur ai dis tout simplement que leur paroles faisaient pas du bien. Elles se sont senties mal du slip, et je n'ai plus jamais eu un mot dérangeant.

 

Journée très productive mon boss a dû être content, j'ai fait que regarder les minutes passer. Oui, vous pouvez le dire : ce jour là j'ai été payée à rien foutre.

 

Le soir, fébrile, je vais chercher mes résultats. Je prends l'enveloppe, je retourne à ma voiture. Au début je pigeais que dalle, comme ça se lit leur truc de merde ?

 

Puis j'ai branché mes neurones, et j'ai compris. D'après mon taux, enceinte de 2 semaines. Oui ça correspond.

 

Et j'ai crié dans ma caisse.

 

En rentrant je l'ai annoncé à Diego, moment étrange, je ne réalisais pas encore. Lui non plus. Il a même eu un coup de flippe. Même s'il le nie toujours, j'ai vu la peur dans ses yeux. Et oui mon gars, t'as eu les miquettes faut bien le dire.

 

On a fêté ça. Diego a fait pété l'apéro, il a pris un martini.

 

Et moi...du jus de fruits.

 

Du jus de fruits putain. Comme une pucelle. Ou presque vu que je suis en cloque.

 

Mon dieu je suis enceinte je peux plus picoler.

 

Là, j'ai réalisé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Steph 10/02/2012 15:54

Excellente description pleine d'humour !
Quelle joie tu as du ressentir après ces difficultés :)

magicitrouille-devient-magicmaman 24/11/2011 09:22

Trop joli !!
Comme j'ai hâte de vivre ça !!

Blablabulle 24/11/2011 10:59



Je te le souhaite à 500 % !!!



Ma Vie...euh Bah C'est Déjà Bien

  • : Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • : Comme on dit, je suis primi. Voilà voilà voilà...
  • Contact

Mon Profil Mais Je Suis Mieux De Face

  • Kisbuel
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39.
J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux.
Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39. J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux. Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.

Ma Page sur Hellocoton

Facebookisons

...ou pas.

J'avais créé une page facebook, mais en fait ça me saoule grave. Du coup je l'ai supprimée, on va pas se rajouter des trucs chiants non plus.