Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 09:28

Philomène,

 

Au début je voulais te causer en profondeur de mon séjour en mater. Sauf que je peux pas, j'y arrive pas. Trop dur. J'ai pas tout digéré.

 

Ça s'est passé comme dans la pub Axa, la vieille ligne bleue qui apparait et le monde se retourne. Ben pareil. Une fois ma fille née, j'ai basculé en Enfer.

 

Coté obstétrique, j'ai été satisfaite de l'accompagnement proposé. Sauf qu'une fois le bébé né, tu passes dans le pédiatrique, et ça a viré à la cata.

 

Pourquoi ? te demandes-tu fébrilement.

 

Parce que ma Ventouse pesait 2.560 kg et mesurait 46 cm. Hors norme pour un bébé à terme."Bébé hypotrophe", qu'ils disent. Moi "mon pitit bébé" ça me convenait mais ça faisait pas assez scienteux.

 

Peut-être qu'un jour je te dirai tout dans le détail, mais il faudrait plusieurs catégories : Pédiatre / Soins / Allaitement.

 

C'est con car la majorité du personnel soignant était bienveillant. Mais on est si fragile qu'il suffit de 2 ou 3 personnes pour te laminer et balayer la gentillesse des autres.

 

Et je suis restée 8 jours putain, 8 jours.

 

Ce que je retiens surtout :

 

- La pression de dingue pour qu'elle prenne du poids et VITE.

- Le pédiatre n°1, Dr Connard, qui est imbuvable, hautain, irrespectueux, désagréable, infantilisant.

- Beaucoup de soins quotidiens, souvent douloureux pour ma Ventouse.

- Une partie de l'équipe à J3 qui nous a rangés dans la case "bio" car j'avais voulu un accouchement non médicalisé, ce qu'ils confondaient avec le fait d'être contre toute médicalisation (genre secte quoi). Ce qui a donné une journée entière de petites remarques déplacées.

- La bataille que j'ai du mener surtout contre le pédiatre n°1 pour pouvoir allaiter.

- Les 3 X 12h en photothérapie, ma Ventouse dans sa boîte, avec son masque, qui hurle, et des instructions qui varient selon le personnel soignant de garde.

- Cette salope soignante, dont je ne sais plus la fonction, auxiliaire de puéruculture je crois, qui a déboulé un matin dans la chambre à 7h pour m'engueuler. Elle s'était rentrée dans la tête qu'on ne mettait pas le collyre à ma fille qui avait une conjonctivite. (Ben oui, puisqu'on était contre toute médicalisation). Elle m'a dit qu'on allait me la prendre et la transférer dans un autre hôpital vu mon attitude, que je ne pourrai plus l'avoir avec moi, que j'étais dangereuse pour mon bébé. Alors qu'on lui mettait ce putain de collyre ! Et j'ai pas su réagir, j'ai juste fondu en larmes à l'idée qu'elle soit loin de moi. Maintenant quand je me repasse la scène, j'ai des bouffées de violence pour cette grognasse. Pute. Dans mes rêves je la plaque violemment contre le mur, je marque un temps, je la fixe droit dans les yeux et je lui sors sur un ton qui ne laisse aucun choix "sortez de ma chambre MAINTENANT et ne revenez jamais. Sinon c'est simple vous prenez ma main au travers de la gueule." Mais bon j'ai pas dit ça, j'ai tenté un pitoyable "me parlez pas comme ça, je vous jure qu'on lui met le collyre !" Mais en pleurant comme une fillette et en tentant de conserver un soupçon de dignité en tenant le drap vu que j'étais à moitié à poil (je crevais de chaud), ben tu repasseras niveau foutage de boules quoi.

- Et tant qu'à faire, la veille elle m'avait sortie que je n'avais de toute évidence pas des seins faits pour allaiter. Autant être incompétente jusqu'au bout hein.

 

Mais heureusement je retiens aussi :

 

- Valérie la siouper SF que j'avais rencontré à l'entretien du 4e mois, qui m'a beaucoup soutenue et qui a sauvé mon allaitement. BIG UP POUR VALERIE.

- Cette aide soignante sympa qui passait souvent juste 1 ou 2 minutes pour prendre des nouvelles. J'avais l'impression d'être "spéciale" pour elle, et ça faisait du bien.

- La puéricultrice que j'ai eu de temps en temps qui paraissait hyper froide sur le coup mais en fait qui était vachemement plus humaine que d'autres.

- Le pédiatre n°2, Dr Monpote, que j'ai eu à compter de J5. Un gars plus zen, pas un acharné du soin, pas un acharné de la prise de sang, qui nous a à demi mot avoué que si ça avait été lui, ma Ventouse n'aurait jamais passé tous ces examens, n'aurait jamais été piquée autant de fois juste car elle était petite.

- J4, quand le Dr Connard a décrété que je devais abandonner l'allaitement au profit du lait artificiel (en même temps c'est con ce que je dis, on va pas lui filer du cabernet d'anjou à la ptite. Jsuis pas un monstre, pas avant 18 mois quand même). J'ai explosé. Diego a vu la même rage dans mes yeux qu'à la fin de mon accouchement. Le mec, je l'ai pourri sur place. Froidement, avec conviction, sans insulte mais en le remettant bien à sa place (dans le caniveau de New Delhi). Et devant tout le monde à la nurserie : personnel soignant et autres parents. Non seulement ça m'a fait un bien fou (ça m'a dépucelée de l'envoyage bouler - oui, je ne sais pas envoyer chier, tu peux me traiter de pucelle), mais après il nous a plus fait chier. Et j'ai allaité.

 

5420161343_b91a7db1de.jpg

Tiens, le pédiatre, prend ça dans ta gueule.

 

En fait je sais pas si ma mater je dois la conseiller ou pas. Je l'avais choisie pour la possibilité d'y accoucher physiologiquement, et de ce point de vue là, niquel, tout a été fait dans le respect.

 

Ensuite, la grosse merde, mais c'est surtout la faute de Dr Connard. Si j'avais eu Dr Monpote en premier, ça se serait sans doute mieux passé. Alors quoi en penser ? JE N'EN SAIS FOUTRE RIEN.

 

N'empêche c'est aussi pour des séjours DE MERDE comme ça que les mamans veulent une sortie anticipée. Je flippe ma race à l'idée de vivre ça une deuxième fois. Tant de fatigue, de violence gratuite, de fatigue, d'infantilisation et, je crois pas l'avoir déjà dit, de fatigue...

 

D'ailleurs tu vois Francine, quand on est rentré à la maison, on a tiré aussi un trait sur le retour qu'on avait imaginé, tout doux dans notre cocon. J'étais épuisée, j'ai relaché la pression, et je me suis tapée un vieux contre-coup de derrière les fagots qui m'a offert un billet pour une soirée aux urgences gyneco de l'hôpital de ma ville. Ben ouais : 39.5 °C (et pas d'engorgement), des frissons, une lassitude incroyable...

 

On m'a fait toute une batterie d'examens, et rien de rien, ils n'ont rien trouvé. Le lendemain c'était fini.

 

On a enfin pu se blottir à trois dans le lit et profiter de notre Ventouse sereinement. Au calme, sans perfusion, sans prise de sang, sans remarque désobligeante, sans pesée, sans blouse blanche.

 

Enfin.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Princesss 17/09/2012 22:37

Mandieu... Je sais pas comment on peut faire pour aussi bien accompagner une parturiente et autant enfoncer la jeune maman derrière...
Ce qui est flippant c'est que tu n'es pas la seule que je lis qui a eu un suivi absolument affreux à la mater...
Je voue donc encore plus un culte à la mienne du coup... Et pourtant j'ai pas eu l'accouchement de mes rêves : déclenchée au terme car diabète gesta + liquide amniotique qui diminue et mon col
toujours fermé. J'ai mis plus de 24h à accoucher entre le moment où ils m'ont mis en place le tampon de bidule pour ramollir le col (oui je sais je vends du rêve) et le moment où j'ai pu avoir mon
bébé sur moi. Et pourtant à chaque minute j'ai été écoutée, entourée et accompagnée en m'expliquant tout ce qu'il se passait et quels étaient les choix possibles compte tenu de la situation (péri
qui marche à moitié et bébé en travers qui descend pas à dilatation totale : ouai j'ai la poisse ^^)
Une fois ma fille née, j'ai été cajolée et elle aussi tant par les soignantes que les puéri et même mon gynéco est venu gagater tous les matins. Toute l'équipe a été géniale, aucune pression sur
moi alors que je n'allaitais pas, j'ai pu prendre de l'homéo pour couper la montée de lait, les seuls soins qu'à eu ma puce c'est une dextro à J1 pour vérifier sa glycémie à cause de mon diabète...
Et après en fait elles venaient juste pour nous dire bonjour et vérifier qu'on avait besoin de rien. Bref le rêve.

21 jump street 12/01/2012 19:25

Hello you,
c'est dingue dès qu'on veut faire ses propres choix (comme toi projet de naissance etc...) on se fait tout de suite cataloguer comme un Bobo/Baba limite endoctriné dans une secte.
Merde on a le droit de se poser des questions, de remettre en question, de dialoguer quand même!
Ah non c'est vrai il faut juste fermer sa gueule, obéir et être un brave petit toutou pour être normal...

Sinon on peut se plaindre à quelqu'un des comportements odieux des soignants, genre médiateur de la santé?

Blablabulle 12/01/2012 20:02



Ben oui, le Saint Médecin, lui, il SAIT !


Pour ta question, on peut "dénoncer" des docs à l'Ordre des Médecins (à mon avis ça fait que dalle mais bon), et sinon je pense qu'on peut écrire à la Direction de l'hôpital...je me serais
rappelé le nom de la nana qui nous a menacé d'un transfert, j'aurais écris...ou pas d'ailleurs, car en fait une fois sortie, tu rumines bien mais t'as aussi envie de passer à autre chose...


 


Fuuuuuck



La Mère à frange 12/01/2012 16:03

Oh ma pauvre! J'ai les boules pour toi! Et franchement j'ai une grosse bouffée de violence pour la grosse pute (il n'y a pas d'autres mots!) mon dieu je crois que je serai passé de la mater au
commissariat en garde à vue direct non mais parler aux gens avec un tel manque de tact et une telle connerie c'est fou! En plus on est fragile après un accouchement du coup difficile d'être aussi
déterminée à ne pas se laisser faire qu'en temps normal.
Moi ils ont été plutôt sympa surtout que j'étais en plein baby blues (accouchement difficile) sauf une qui m'a engueulé quand j'avais pris ma bébé dans mon lit (alors que sa collègue m'avait dit de
le faire pour rassurer bb et dormir un peu)

Blablabulle 12/01/2012 19:59



Oui alors le fait qu'ils se contredisent tous, et chacun disant les trucs comme si c'était évident en plus, ça éneeerve ! Tu as eu raison de prendre ton bébé, je pense en effet que c'est de
toutes façons plus rassurant pour lui !



Mère Blabla 12/01/2012 14:13

Je me suis demandée aussi: Tu n'avais pas dit que tu as été la seule accouchée pendant quelques jours? Si c'est bien le cas peut être qu'ils se sont plus focalisés sur toi qu'ils n'auraient fait
autrement... (Moi on était plein à accoucher en même temps et en plus les sage femmes étaient en grève - je te rassure il y en avait quand même mais elles étaient réquisitionnées. Donc ça a du
aider à ce qu'on nous laisse en plan un peu - mais comme je voulais pas qu'on m'ennuie ça m'allait bien :p)

Blablabulle 12/01/2012 14:49



Roh ouais le bol !! Oui j'étais la seule mais la veille gros rush (5 naissances juste la nuit !), et le service était blindé...Snif snif



Mère Blabla 12/01/2012 10:10

Et ben la vache t'en as bavé! Moi j'ai eu droit à quelques remarques à la con sur l'allaitement mais bon je laissais dire et je faisais quand même comme je voulais. Et heureusement il y avait une
conseillère en lactation qui était sympa et nous a pas mal aidé. Mais c'est vrai que les sages femme qui se contredisent toutes y a bon.

La petite est née à 51 cm et 3.6 kgs et a super bien pris le sein donc on ne m'a jamais embêtée plus que de raison. Mais c'est sur que t'es contente de rentrer chez toi.

Blablabulle 12/01/2012 10:34



Franchement je pensais pas trop être embêtée car j'étais dans une mater "nature" et on nous avait dit que les SF étaient en train de se former à l'allaitement donc bon jme disais ça devrait aller
! Sauf que petit poids = complément en priorité (tu parles d'un complément !) = prise de poids rapide impérative sinon on abandonne l'allaitement pour passer au lait artificiel exclusif
! GLOUPS


C'est cool s'il y avait une conseillre en lactation il devrait y en avoir dans toutes les maters ! J'ai demandé s'ils en avaient une, tu sais ce que m'a répondu le pédiatre ? "Mais madame vous
croyez quoi ? Les conseillères c'est d'abord auprès de nous (sous entendu de lui le Dieu de toute connaissance) qu'elles se renseignent !" N'importe quoi !!!!



Ma Vie...euh Bah C'est Déjà Bien

  • : Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • : Comme on dit, je suis primi. Voilà voilà voilà...
  • Contact

Mon Profil Mais Je Suis Mieux De Face

  • Kisbuel
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39.
J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux.
Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39. J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux. Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.

Ma Page sur Hellocoton

Facebookisons

...ou pas.

J'avais créé une page facebook, mais en fait ça me saoule grave. Du coup je l'ai supprimée, on va pas se rajouter des trucs chiants non plus.