Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 09:43

Avec tout ça, mon terme approche. Mes journées s'enchainent et se ressemblent : canapé, manger, sieste, canapé, balade, canapé, douche, canapé, dodo.

 

Un programme de  rêve. Bon après je suis comme toute parturiente sur la fin : énormous, des poufs en guise de membres, mal au pubis comme si je m'étais fait mais défoncée par un 38 tonnes, et surtout en ce qui me concene, des remontées acides de ouf, que même une fois j'en ai chialé ma race.

 

Il fait chaud (c'est l'été, remember), Diego me prépare des bassines d'eau fraiche pour mes pieds. Je suis là, en slip, je gis sur le canapé, avec mon gros ventre, le cheveux beurk (oui j'avais le cheveu huileux gras pendant ma grossesse), la peau mouchetée de boutons (oui j'avais la peau huileuse grasse pendant ma grossesse) et les pieds dans une bassine.

 

So sex. Beyonce sort de ce corps.

 

Tout ce délire sur la femme enceinte qui illumine de beauté, peau douce, sublime crinière, bref Barbara Gould en cloque, ben c'est de la merde en boite.

 

Moi j'étais dégueu à regarder et à toucher. Mais sur la fin j'étais chaude du cul les meufs. Diego voulait pas trop je lui ai dit "PUTAIN TU DECONNES PAS  TU FAIS PAS CHIER TU ME PRENDS NOW SINON JTE PETE DESSUS ET JTE PROMETS TU VAS MORFLER"

 

J'ai paumé le bouchon muqueux, en plusieurs jours. Hmmmm magie de la grossesse, joie de l'enfantement bientôt proche.

 

Moi je faisais pas la maline, rapport au jour J qui approchait, et moi qui n'accouchais pas. Je n'étais pas spécialement pressée, mais j'avais peur du dépassement de terme et de la menace angoissante du déclenchement.

 

Dans ma mater, ils laissaient max J+5. Après, si déclenchement, adios accouchement physio. La vieille déprime. Je suis moi-même née après terme (je te dirai pas de combien tu vas t'évanouir), et ma naissance a été déclenchée.

 

Dans la nuit du 5 au 6 juillet, je sens des légères contractions. Gniiiiiii, pour la première fois elles ne font pas suite à une partie de jambes en l'air (enfin on se comprend, car niveau jambes en l'air avec + 19kg...c'est un peu la loose quoi...A la limite gros orteil en l'air ?)

 

Le 6, je me lève, et pas de doutes, j'ai des contractions. Pas douloureuses, mais elles sont là.

 

Elles feront leur taf toute la journée, sans trop se faire sentir, les braves dames (t'inquiète, après elles vont se rattraper). J'en informe Diego par sms, qui le pauvre mate son téléphone toutes les 28 secondes depuis un mois.

 

J'en suis sûre ce sont les "bonnes" contractions, c'est pour bientôt.

 

Dans la journée le monde entier m'appelle mais je ne dis rien. Je trouve ça sympa que personne ne sache.

 

Mes beaux-parents m'appellent vers 14h. Sans voir le problème, ils me demandent d'accoucher. Non parce que là, faut que je me souvienne qu'ils partent demain en vacances hein. Ben oui, ils sont en retraite mais ils ont pris leurs vacances pile au moment de la naissance, en juillet. A eux non plus je ne dis rien. Manquerait plus qu'ils nous harcèlent au téléphone ces cons.

 

A 17h, un pote appelle, il dit qu'il est de passage c'était pas prévu, il demande s'il peut squatter.

 

Euh...NON ! Déjà le mec il appelle surtout quand il a besoin d'une piaule, ensuite il sait que mon terme c'est demain, alors t'es mignon mais tu laisses le couple vivre ses derniers moments peinards entre eux, et enfin (mais ça il pouvait pas savoir), JE VAIS SUREMENT ACCOUCHER CETTE NUIT !!! Donc DEGAGE PUTAIN.

 

Le gars s'appelle Régis. Ça s'invente pas.

 

Là, il est 18h, Diego rentre, les contractions, toujours non douloureuses, sont toutes les 20 minutes.

 

20h...toutes les 10 minutes.

 

Mon enfant ma chair nous laisse regarder Esprits Criminels tranquilles. Rien que pour ça, nous décidons qu'elle aura droit à un portable dès le CM1.

 

Ensuite on va se coucher. Il est 22h40. Je lis un peu.

 

22h55 : AOUCH LA PUTE. Première contraction douloureuse.

 

23h : Oui c'est ça elles viennent toutes les 5 minutes. J'en parle à Diego. Là vient toute la complexité d'avoir choisi une mater à 1h de route. Je voulais faire le max du Travail à la maison, mais la perspective de se taper la route bien pourrie dilatée à 7, ça me plait moyen. Allez, on décide d'éteindre, on verra bien.

 

23h10 : Diego sombre dans le sommeil. Ah quand il est zen, il est zen lui. Le fumier.

 

23h13 : C'est là toute la différence avec un pré-Travail. Tu ne PEUX PAS t'endormir. Ça pique un peu quand même. J'allume. Diego a déjà la tronche de quelqu'un qui dort depuis quatre heures. Le fumier. Je suis incapable de prendre une décision. Tout ce que je sais, c'est que c'est le jour J. C'est lui qui décide qu'on y va.

 

On prépare tranquillement nos affaires. Quand une contraction arrive, je dois tout stopper pour respirer profondemment.

 

J'avais fait une liste des choses à prendre à la dernière minute. Elle est d'ailleurs toujours sur ma commode. Je crois que j'ai pas tout à fait fait le deuil de ma grossesse. Y'a bien une connasse de psychologue qui me dirait que du coup je mets en péril mon rôle de mère, de femme, d'amante, ainsi que le taux d'inflation au Nicaragua. Pute.

 

Je pense même à mettre au congelo la bouffe qu'on n'aura pas le temps de grailler. Parfaite ou bien ?

 

Je prends un moment pour réaliser ce qui se passe. Déjà, grande déférence au niveau de l'horaire, ma fille va naître le jour du terme. Un respect des consignes qui lui fait honneur. Ensuite, kiffage suprême, je vais accoucher de nuit, mon ardent souhait depuis toujours.

 

Dans le """""""documentaire""""" BabyBoom, ils disaient que la majorité des femmes préfère accoucher de jour, rapport au fait que la nuit c'est angoissant.

 

Ben bordel, pas moi ! Le jour, ya trop de mouvements, plein de gens, des va et vient incessants dans le couloir (rien à voir avec le tournage d'un porno dans une mater hein. Putain t'as des idées glauquissimes tu t'en rends compte ?).

La nuit c'est cosy. La nuit tout est silence, lumière tamisée, chuchotage. Pas de rendez-vous, tout le monde dort...Pour moi c'est le moment parfait pour accoucher dans le calme, la sérénité, l'intimité.

 

Accoucher de jour, j'aurais eu l'impression d'accoucher en public. Biiiiih.

 

Nous partons à minuit. Au revoir la maison, nous rentrerons à 3 !

 

Sur la route, je confirme : c'est très plaisant.

 

6044671838_e0c2d09127.jpg

  Rajoute des nids de poule ; des voies de chemin de fer et des rond-points par milliers. Tu as le chemin vers la maternité.

 

Quand une contraction arrive, je visualise des mains qui attrape ma fille et l'aident à descendre. J'ai aussi vaguement l'image d'une rose qui s'ouvre. Putain me demande pas d'où ça vient, surtout que j'ai pas spéialement fait une préparation qui vise sur la visualisation (allitération en "vise" pour nos amis littéraires), c'est venu tout seul. Ça fait gnangnan, mais ça m'aidait, alors j'aurais aussi pu me taper une saison entière de Candy s'il avait fallu.

 

Diego parle. Sans cesse. C'est un bavard dans la vie, mais avec l'excitation de l'évènement on l'arrête plus. Et moi j'ai besoin de SILENCE. Je prends sur moi, histoire de pas niquer l'ambiance avec un "ta gueule".

 

Nous arrivons. On avait prévu les sacs pour notre séjour (les papas sont autorisés à rester la nuit), et un sac à dos pour l'accouchement. Diego me demande quoi prendre. Je te rappelle que je ne suis capable de prendre aucune décision. Il me fait chier, on avait déjà dit que le jour J on prendrait que le sac à dos et qu'on laisserait le reste dans la voiture dans un premier temps.

 

" - Bon je prends quoi alors ?

- hmmmf.... Le sac à dos !

- Et si je prenais aussi un sac ? Comme ça ça sera fait ?

- Si tu veux. Hmmmmf Mais prends mon gilet il fait un peu frais.

- hein ?

- Prends mon GILET.

- Il est où ?

- Dans ton cul. Hmmmmf. Il est derrière où veux-tu qu'il soit ?

- Ah oui il est juste là. Bon du coup je prends aussi les sacs ?

- PUTAIN TU PRENDS CE QUE TU VEUX MAIS TU FAIS UN CHOIX MERDE. ET ARRETE DE ME PARLER JE PEUX PAS T'ECOUTER LA. Hmmmmf.

- ah bah non, tu vas pas commencer ?!...ça va être comme ça tout le temps ?"

 

Là je sais pas, j'ai dû lui lancer un regard dans lequel il a vu "sectionnage de bite" ou "plus de pipe A VIE", mais il a baissé la tête et n'a plus moufté. Il a avec sagesse fait le choix de ne prendre que le sac à dos. Je te rassure, c'est la seule fois qu'il a merdé, pendant tout le reste de l'accouchement il a assuré grave.

 

Il est donc 1h du matin, nous franchissons les portes de la maternité.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

faithfullyyours 05/01/2012 18:10

Mais est-ce que t'as pris des photos de ton putain de bouchon muqueux au moins bordel de merde?

Blablabulle 05/01/2012 20:01



Ben même pas en fait. Mais je m'en veux vachement.



Mère Blabla 05/01/2012 12:25

Top ton récit :) Moi aussi Miss B est arrivée pile le jour du terme. Et j'ai accouché de nuit aussi, sauf qu'on était genre 4 ou 5 à accoucher en même temps. Mais il n'y a eu aucun problème donc
cool :)

Blablabulle 05/01/2012 20:01



La vieille nuit chargée O_O. Aaaah, une autre ponctuelle ! ça fait plaizzzz



Mme E. 05/01/2012 10:58

Je suis suspendue à ton blog comme une vieille moule à son rocher.
C'est pas comme si on savait pas la fin, mais quand même.
En plus, avec ce que tu as dit avant et le titre de ton billet, ça risque de durer longtemps, cette affaire.

Et au fait, moi aussi j'ai toujours voulu accoucher la nuit, pour les mêmes raisons.
Je suis super contente que ça ait été le cas.
Et le prochain, ça sera pareil. Si si.

Blablabulle 05/01/2012 20:00



Bien sûr ! De la Di-SCI-PLINE ! Dès in utero, ça marche !



Ma Vie...euh Bah C'est Déjà Bien

  • : Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • : Comme on dit, je suis primi. Voilà voilà voilà...
  • Contact

Mon Profil Mais Je Suis Mieux De Face

  • Kisbuel
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39.
J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux.
Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39. J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux. Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.

Ma Page sur Hellocoton

Facebookisons

...ou pas.

J'avais créé une page facebook, mais en fait ça me saoule grave. Du coup je l'ai supprimée, on va pas se rajouter des trucs chiants non plus.