Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 08:18

A la demande générale de trois personnes, je vais t'expliquer pourquoi je ne l'ai pas fait, ce fichu test.

 

Je vais planter le décor : je me suis avant même de tomber enceinte, beaucoup investie dans ma (future) grossesse. A dire vrai, surtout sur la partie accouchement.

 

Pour ça, je me suis informée. Via diverses sources : bouquins, sites internet, témoignages...J'ai même lu sur l'Histoire de l'Obstrétrique, car en regardant le passé, on comprend parfois mieux le présent (putain je vais devenir aussi chiante qu'Arte à 23h50).

 

Je suis mais à des milliards de kilomètres d'en savoir autant qu'une sage femme et je n'ai d'ailleurs pas la prétention que c'est le cas. Toutefois, oui, sans me la péter, je peux dire que je sais des choses sur certains sujets que certaines personnes ignorent. Pas parce qu'elles sont complètement connes, mais juste car l'info, elle est parfois difficile à trouver et surtout, ce n'est pas forcément celle qui est dite de prime abord. Faut fouiller.

 

L'Obstétrique, sur certaines facettes, c'est mon dada. C'est un sujet qui m'intéresse et même si, je le répète, je n'ai pas fait les études me permettant...comment dire...ben de tout savoir de A à Z, ça ne m'empêche pas d'avoir un avis sur la question, avis que je tâchais de me faire sur divers points au fil de ma grossesse grâce à l'information. 

 

Après pas mal de semaines, des mois même, de lectures, j'ai fait un constat, sur lequel je ne reviendrai absolument pas, même si on me privait de sauciflard (tu noteras ma conviction) : en France, la culture obstrétricale est, sur bon nombre de points, totalement absurde.

 

Oui, un accouchement et une grossesse, c'est pas anodin. Oui, ça mérite une surveillance. Oui, ça peut mal tourner, et oui, chaque jour, des mères et des enfants sont sauvés grâce à des interventions médicales. 

 

Mais ce que j'ai pu constater aussi, c'est que quand la médecine intervient alors qu'on n'avait pas besoin d'elle, on obtient souvent justement ce qu'on cherchait à éviter. Et que malheureusement en France, la culture obstétricale veut qu'elle intervienne.

 

Pour reprendre les termes d'un membre du Collectif Interassociatif Autour de la Naissance (CIANE) à propos de l'accouchement, c'est comme un bateau qui prendrait l'eau : au lieu de chercher à comprendre pourquoi il prend l'eau, on invente des machines qui écopent....Au lieu de remettre en cause certaines pratiques systématiques et iatrogènes, on empile protocole rigide sur protocole rigide.

 

Voilà pour le décor, je te jure j'ai hyper du mal à faire court, pardon.

 

Du coup avec tout ça, j'ai du mal à faire confiance et j'exige de savoir où je mets les pieds avant qu'on me fasse faire un truc (euh, t'égares pas hein, je te parle pas cul là).

 

Tu l'auras pigé, je ne voulais donc pas d'une grossesse et d'un accouchement médicalisés, dans la mesure où tout allait bien (oui je précise car t'as toujours des relous qui te sortent "han mais en gros si ton bébé va pas bien vu que tu veux pas médicaliser tu le laisses crever tu t'en fous c'est ça ?"

 

Pas de bol pour bibi, paf toxo positive, on bascule inévitablement dans le médical. Là don't worry, je vais pas te refaire l'histoire, ça a été chaud, on s'en est sorti niquel.

 

Nous arrivons au moment fatidique de la grossesse où le test du diabète gesta (DG pour les intimes) se fait, c'est à dire entre 24 et 28 SA. A ce moment là, on venait de clore le chapitre toxo, on venait de refuser une amniocentèse, tout ça avait été rude. J'avais besoin de calme, je voulais plus voir personne, on m'aurait proposé de rester dans une grotte jusqu'à la fin, j'aurais dit tope là.

 

Lors du dernier point toxo, le gyneco de ma mater me prescrit le test. Je lui demande quelles en seront les conséquences. Il me sort un schéma affiché derrière son bureau. De tel taux à tel taux : régime. De tel taux à tel taux : dextro 6 fois par jour + insuline. De tel taux à tel taux : déclenchement de l'accouchement.

 

Je reste calme mais au fond de moi je suis en panique totale. Heureusement, ce gyneco dans un sourire me fait "tenez, comme ça si vous choisissez de le faire, vous aurez l'ordonnance." Ouf, c'est vrai, c'est à moi de choisir.

 

des.jpg

 Ce dé n'est bien évidemment pas adapté à la question "tu prends l'apéro ?", puisqu'il laisse la place au doute.

 

 

Dans mes lectures, j'étais souvent tombée sur le DG, c'est un test assez controversé, certains gyneco ou SF sont d'ailleurs contre la prescription en systématique. Ma copine qui a pourtant accouché dans une clinique ultra médicalisée, on ne lui en a même pas parlé, de ce test ! 

 

Qu'est-ce qui me faisait peur ?

 

C'est tout simplement le manque de fiabilité du test. Pas le résultat en lui même (qui visiblement est fiable), mais l'interprétation qui en est faite ensuite. En effet, il n'y a aucune homogénéité dans l'attitude adoptée face à un résultat. C'est à dire que pour un taux donné, un gyneco te dira que c'est OK, pas de problème madame tout va bien, un autre te dira qu'un pti régime suffit, un autre te dira qu'il faut déclencher ton accouchement.

 

D'un pays à l'autre, avec le même protocole pour le diagnostic, une femme est considérée comme faisant du DG...ou pas. Et le test est fait...ou pas.

 

Alors merde, un problème médical c'est un FAIT, un diagnostic, un vrai, avec des poils et tout et tout. Je ne veux pas que ma grossesse/mon accouchement vire dans le pathologique juste pour des raisons d'interprétation. Je ne veux pas de cette loterie.

 

Je décide donc de m'informer. Dans des bouquins sur la grossesse que j'ai, via d'autres personnes ayant lu sur le sujet, et surtout je me rends sur le site du Collège National des Gynecologues et Obstétriciens Français (CNGOF).

 

J'avais lu un rapport de la Haute Atorité de Santé datant de 2005, où en gros, ils disaient qu'on savait pas grand chose du DG, que rien ne prouvait le lien entre le DG et les complications qui lui sont attribuées, et rien ne prouvait que les préconisations/traitements administrés à la mère avaient un effet sur le DG...fun hein ? (je te file le pdf sans soucis)

 

Mais, je suis d'accord, 2005 c'est loin. J'ai donc trouvé plus récent : des préconisations du CNGOF datant de décembre 2010 (je suis tombée enceinte en octobre 2010). Un des buts de ce document est d'uniformiser le diagnostic de DG, y compris entre les pays. Comme ça tout le monde est supposé se baser sur un même taux pour dire qu'il y a DG, merde.

 

Enfin ça, c'est la théorie, car bon après, faut que les gynecos se mettent à la page, et le veulent bien. 

 

Je mate l'ordonnance...hum hum, je vois que le gyneco m'a prescrit le O'Sullivan. C'est à dire ingérer 50 gr de glucose, on attend une heure, et ingestion de 100 gr de glucose si résultat pas tip top. Or, d'après les récentes études, ben bouh aux chiottes le O'Sullivan, il n'est pas hyper fiable.  C'est le HPGO en une fois, avec 75 gr de glucose, qui est recommandé. Mais bon, admettons. 

 

On parle de DG quand glycémie à jeun sup ou égale à 0,92 g/l et/ou glycémie 1 heure après une charge orale de 75 g de glucose sup ou égale à 1,80 g/l  et/ou glycémie 2 heures après la charge sur ou égale 1,53 g/l. (ouais j'ai fait un copié collé qui pue) 

      

J'ai lu le document, plusieurs fois. On en a discuté avec Diego. On n'était pas sûr. J'avais franchement peur qu'on me découvre une pathologie devant être traitée pour mon gyneco, mais que si ça se trouve, lus par quelqu'un d'autre, ces résultats auraient été interprétés comme normaux.

 

Faire un régime, me piquer avant et après chaque repas, ne pas pouvoir boulotter un fruit, et ô chenille sur la pampa, se faire potentiellement déclencher...je dis YES, je fais tout ça s'il y a une pathologie averrée. Mais faire ça pour rien, non, non, non, non, non, non, et re non. 

 

Sans compter que je suis pas hyper convaincue que se prendre une dose massive de glucose, ça soit hyper bon. Certaines y réagissent très violemment quand même. 

 

En même temps je suis pas non plus une grosse débile, je ne voulais pas passer à côté d'un truc.

 

On a tout repris point par point. Que dit le document ? Qu'il y a des populations à risque. En fais-je partie ? Non.

 

On lit par ailleurs que le risque principal est la macrosomie. La macrosomie ne me fait pas peur. Parce que les positions d'accouchement jouent beaucoup sur la dystocie des épaules. Un gros bébé, ça me fait pas peur. Pour l'anecdote, ma frangine avec son 1 m 60 et des petites hanches, ben elle a accouché d'un beau gaillard de plus de 5 kg. Accouchement physio, même pas une déchirure. Et pas de DG, elle avait le test, elle.

 

Et tiens pendant que j'y suis, le CNGOF rappelle que la radiopelvimétrie, ben ça vaut que dalle pour évaluer si le bébé "passe."

 

Pour les autres risques, rien n'est vraiment démontré.

 

Contrairement à 2005, le document dit que les traitements ont une incidence positive notamment sur la macrosomie.

 

Le document insiste à plusieurs reprises sur un point crucial : ce qui est surtout dangereux, c'est quand la mère avant la grossesse est atteinte de diabète de type 2 sans le savoir, et que ce diabète se révèle lors de la grossesse.

 

Or, ben coup de bol, un peu avant la grossesse, lors d'un bilan de santé, on a justement contrôlé un hypothétique diabète. Et rien, nada. J'ai du coup glissé ce résultat dans mon dossier de grossesse.

 

Et ya aucun mais alors aucun diabétique dans ma famille. Par contre des alcoolo y'en a. (T'y crois toi ?) 

 

C'est sur ce point qu'avec Diego, on a fait notre choix : celui de ne pas faire le test.  

 

Rendez-vous chez la SF libérale. Elle me demande si j'ai fait le test.

 

" - Non.

- Non vous ne l'avez pas encore fait, ou non vous ne comptez pas le faire ?

- Je ne compte pas le faire.

- AH AH. Ça m'étonne pas de vous tient ! Bon, en même temps, franchement en ce qui vous concerne, j'en vois pas la nécessité non plus..."

 

Ah ben siouper alors !  

 

Au 8e mois de grossesse, j'ai revu le gyneco de la mater. Il me demande aussi si je l'ai fait. En lui donnant ma réponse, il hoche de la tête. "Oui, en effet je comprends...dans votre cas il n'y a aucune lumière rouge qui s'allume, vous ne faites pas partie de la population à risque...quel poids le bébé à la dernière écho ? Ah oui, oh ben oui en effet, pas de soucis." 

 

Avec Diego on s'attendait à devoir argumenter à fond, ben même pas.

 

En ce qui me concerne, c'est surtout le fait de savoir que j'étais pas diabétique avant qui a fini de me convaincre. Sans cet élément, ptet que je l'aurais fait... J'en sais rien. Mais je pense que non quand même. 

 

Voilà c'était notre choix à nous, il aurait peut-être été différent dans d'autres circonstances, avec d'autres données, avec une plus grande confiance dans le corps médical aussi.

 

Je demande pas aux gens de nous comprendre, on a laissé tomber cette idée depuis un bail, depuis que j'ai dit que je voulais pas de la péridurale alors bon... Mais voilà, je peux te dire que ce test n'est pas une obligation, et que d'ailleurs RIEN n'est obligatoire, c'est à toi de faire tes choix avec la fameuse balance bénéfices/risques, avec ton caractère, tes souhaits, tes peurs, ton parcours, 'fin bref avec ce que tu sais et qui tu es.

 

Sinon pour info, on me prédisait un beau bébé dans la norme de chez norme, 3.6 kg, et puis au final, 2.5 kg hein. Vos estimations vous savez où vous pouvez vous les mettre les mecs ?

 

Bon au moins pour des grossesses futures, pour sûr on viendra pas me dire que j'ai fait du DG sans avoir été traitée, tarée que je suis.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

oree86 25/01/2017 16:31

Whaou ! un superbe texte pour une super experience et surtout une determination que je respecte ! je suis enceinte de qq semaines et ce test me fait trés peur, je ne veux pas le faire...ma gynéco me fait déja peur car je suis en surpoids et donc c'est un risque de diabète mais j'en veux pas de leur sucre et d'abord j'en mange pas de sucre ! je me suis sentie jugée, genre t'es en surpoids donc tu bouffes que d'la merde alors que je mange super sainement, des légumes a foison et la seule sucrerie que j'ai dans la placard c'est du chocolat noir...ca va! bref je sais que ca va être un "combat" mais je vais refuser aussi, c'est dur de se sentir sous pression par les gynécos et la médecine en général, avant on faisait 2 prises de sang une a jeun et une aprés un gros ptit dèj et c'etait reglé...merci en tout cas de ce partage :)

Didi 09/12/2016 10:32

Je viens juste de faire ce foutu test et je le regrette déjà comme pour le tri test. Tout cela pour faire marcher les labos et la finance non merci. Tu peux ajouter qu'ils y a 5 additifs dont 4 classes rouges (1 interdit dans d'autres pays) dans leur sachet de glucose. Personne ne m'a prévenu ! Ils m'ont dit nous on nous donne ca pour les femmes enceintes donc on pense qu'il n'y a pas de risque....après vérification ils sont dangereux pour la santé !!! Je suis outrée !!!!

J'ai 35 ans enceinte de 30 sem. Mon bebe va bien mais on m'a prescrit le test car paraît il qu'elle est grosse 2kg100 à la dernière Echo (la sage femme s'est simplement couverte car c'est un accouchement prévu à domicile) je me fou des résultats et j'arrangerais moi meme mon régime si besoin.

Je suis dépitée. Pour ma 1ère on ne m'avait pas fait tout ce cirque il y a 10 ans.

Elise 10/05/2016 15:57

Je suis etudiante sagefemme en derniere annee et japprouve a peu pres tout sauf "la macrosomie ne me fait pas peur".. Nous ca nous fait peur! en tout cas ca nous alerte et encooore plus dans le cas des bebes "diabetiques" qui sont un peu plus larges depaules que les autres "gros bebes", car les dystocies sont rares mais vraiment vraiment pas marrantes... Retenir que la nature fait bien les choses.. 90% du temps!
Bravo pour le travail de rzcherche, vous avez tres bien fait de ne pas le faire :)

Kisbuel 15/05/2016 21:23

Après je ne suis pas une stressée de nature...c'est toujours pas quelque chose qui m'effraie^^

aloha 10/05/2016 09:43

La seule erreur du gynecologue a été de le prescrire en systématique alors qu'il n'est recommandé que dans certains cas précis. C'est votre droit tout a fait compréhensible donc de ne pas l'avoir fait. Le reste semble être un ramassis de blabla assez consternant de connerie. Le dg est tout sauf anodin et insinuer cette idée chez des mamans à risque peut être carrément dangereux.

Kisbuel 15/05/2016 21:22

J'ai fait mon choix qui s'avère mien, j'ai jamais dit que c'était le bon dans l'absolu et qu'il devrait s'appliquer à la Terre entière. Maintenant si je te consterne par mon immense connerie, bah écoite on n'ira pas boire un coup enselble, je de rais m'en remettre

Kisbuel 15/05/2016 21:19

Remets tes lunettes Ginette. C'est dans le documents de 2005 qu'ils n'y a pas franchement de lien d'établi. Pas dans celui de 2010.

aloha 10/05/2016 10:07

Et d'ailleurs, il suffit de lire ne serait - ce que la première ligne du 2eme paragraphe du document que tu prônes (comme une preuve de tes dires déformés) pour comprendre qu'il y a des complications avérées du dg. Je t'invite donc à relire la 1ere ligne du 2e paragraphe et éviter de balancer qu'aucun lien n'a été fait avec les complications imputées au dg, c'est peut être le cas pour certaines mais pas pour toutes. Je peux t'assurer que si tu avais vu des mamans atteintes de preeclampsie tu réviserais sûrement ton discours. Rien que celle ci est déjà de trop.

Sterenn 17/09/2015 22:39

Bonjour,

Ce qui m'a fait venir à votre interessant article, c'est de réaliser que j'avais "subi"inutilement le test O'sullivan lors de ma 1ere grossesse alors que je n'avais AUCUN FACTEUR DE RISQUE!! (moins de 35 ans, aucun antécédent familial, pas de surpoids...) Mon taux de sucre à jeun était juste un peu plus élevé que la moyenne, aux alentours de 0,90g/l, mais dans la norme tout de même. Cela a suffit pour qu'une étudiante sage-femme un peu trop zélée me prescrive le test, qui s'est forcément révélé négatif. A croire que ça m'apprendra à choisir une maternité niveau 3 alors que je n'avais pas une grossesse patho. Le comble c'est qu'ils m'avaient prédit un petit bébé dont le poids n'aurait pas excédé 2,6 kg (ce qui m'a valu moulte écho supplémentaires et stress)alors qu'au final j'ai accouché d'un beau bébé de 3,6 kg à une semaine du terme!! Là, seconde grossesse, j'ai fait le choix d'une maternité niveau 1, et je ne passerai pas le test du DG si on me le prescrit.

Ma Vie...euh Bah C'est Déjà Bien

  • : Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • Le Rutilant Blog de Kisbuel
  • : Comme on dit, je suis primi. Voilà voilà voilà...
  • Contact

Mon Profil Mais Je Suis Mieux De Face

  • Kisbuel
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39.
J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux.
Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.
  • En couple, 30 ans, je chausse du 39. J'aime la charcuterie, le moelleux, l'odeur de l'eau de rose et notre maison même si là elle ressemble à rien avec les travaux. Mais surtout j'ai une petite fille née en juillet 2011. Quand même.

Ma Page sur Hellocoton

Facebookisons

...ou pas.

J'avais créé une page facebook, mais en fait ça me saoule grave. Du coup je l'ai supprimée, on va pas se rajouter des trucs chiants non plus.